Event

Exposition d’art LAST EXIT EDEN

img_wt1_gjedbacfe
Exposition d’art l’ultim dernière sortie eden. Stall Parli Plaz d’Ora 12 & Courtyard Plaz d’Ora 17, Santa Maria Val Müstair 03 juin – 22 octobre 2022. Ven – Dim 12 – 18h. Entrée libre. Infos : artvm.ch.

Description

Date
Du 01.07.2022 au 22.10.2022 de 12:00 à 18:00 heures
le vendredi, samedi, dimanche
Prix
Entrée libre

Exposition l’ultim dernière sortie eden à Sta. Maria Val Müstair avec Nadja Athanasiou, Denise Bertschi, Gabriella Disler, Marianne Engel, Michael Fliri, Andreas Frick, Filip Haag, huber.huber, Isabelle Krieg, Pascal Lampert, Peter Lüem, Esther Schena, Andreas Weber, Dominik

Zehnder, L’exposition LAST EXIT EDEN présente l’art de la nature. L’art à partir de l’idée de diversité, de durabilité et de retour de l’homme à son noyau biologique. Le titre de l’exposition symbolise la menace d’intégrité de la nature et de l’habitat du Val Müstair. Sont exposées des œuvres d’artistes suisses qui ont passé beaucoup de temps dans la vallée ou qui vivent ici et qui traduisent en art les principes directeurs du parc naturel régional Biosfera Val Müstair et de la réserve de biosphère UNESCO Engiadina Val Müstair.

Dans le troisième et dernier numéro, nous nous concentrons sur la fugacité et la fragilité dans la perception de notre monde d’aujourd’hui avec les œuvres nouvellement ajoutées.

Nadja Athanasiou montre l’objet lumineux « renversement ». Deux mots brillants qui peuvent être lus en avant et en arrière et qui nous montrent en langues étrangères sans accents le lien entre le sérieux de la vie et la rêverie. L’œuvre est flanquée de photographies.

Le travail audio de Gabriella Disler nous emmène en territoire éphémère. Les notes lues tournent autour du temps qui se déforme, du changement de notre environnement et oscillent entre la perception intérieure et extérieure.

Andreas Frick projette des textes sur un mur stable dans son installation vidéo « Im Vorübergehen ». Ils racontent des impressions fugaces de la nature et du passage du temps. Entre des notes poétiques, des citations de publications sur le volume de trafic et le développement touristique du Val Müstair s’entremêlent.

Dans sa projection vidéo « écho-rebomb », Pascal Lampert combine des photographies d’un carrefour routier dans une petite ville de France de 1997 avec l’enregistrement sonore actuel d’une intersection à Sta. Maria. Sur le mur de pierre naturelle trouée, les photos acquièrent une fragilité qui rend visibles les effets de la circulation sur les deux endroits.

Peter Lüem construit une arche coincée dans l’étable en réponse au monde qui roule inexorablement vers la catastrophe. Déjà en construction, le squelette du bateau a un côté frappant, s’enfonce dans les sédiments de l’histoire et joue avec l’entre-deux de lieux mystérieux.

Le désir d’une nature intacte et son utilisation économique, touristique et culturelle conduisent inévitablement à des zones de tension. En tant que paysage, le Val Müstair illustre ce problème. Nous sommes heureux de conclure cette dernière exposition de manière pointue.

Carte

Responsable de ce contenu: Gäste-Information Engadin Val Müstair.
Ce contenu a été traduit automatiquement.

Guidle Logo

Diese Webseite verwendet Inhalte von Guidle.