Event Disentis Sedrun

Tödi 200 - Speck auf dem Tödi, représentation théâtrale à Medel

img_wt1_iabcjbfbe
img_wt1_hjjdhecia

Montrer 3 photos

img_wt1_hjjdhecib
Représentation de l’expérience théâtrale et musicale avec Gian Rupf et Fränggi Gehrig par Emil Zopfi à l’occasion du 200e anniversaire de la première ascension du Tödis.

Description

Date
26.09.2024 um 19:00 Uhr
Prix
Lieu
Academia Vivian à Medel

Une production Piz Rupf

Un narrateur et des personnages historiques tels que Spescha, Simler, Dürler et d’autres apparaissent. Tous les rôles sont interprétés par l’acteur Gian Rupf, la voix du narrateur en dialecte pour la démarcation. Les personnages historiques parlent principalement des textes historiques dans la langue de leur époque.

200 ans depuis la première ascension du Tödi le 1er septembre 1824

Qui a été le premier à poser le pied sur le plus haut sommet du massif du Tödi reste un mystère. Il est très probable que le 1er septembre 1824, ce sont les chasseurs de chamois Augustin Bisquolm et Placi Curschellas de la Surselva qui ont atteint le sommet sous la direction et l’observation du père Placidus a Spescha. L’histoire alpine leur a finalement accordé cet honneur, bien qu’ils n’aient laissé derrière eux qu’une couenne de bacon comme « preuve ».
L’histoire de l’ascension du puissant massif entre la vallée de Glaris et la Surselva est compliquée et pleine de drames. La topographie avec trois sommets a souvent donné lieu à des malentendus : Piz Russein 3612m, Glarner Tödi 3570m, Sommet de sable 3390m.
Le Tödi forme une frontière entre deux cultures, romane-catholique et germano-suisse-protestante, ce qui n’a certainement pas facilité la communication entre les protagonistes.
La première ascension du point culminant, le Piz Russein, est longtemps restée controversée. Au cours d’un demi-siècle, plusieurs alpinistes se sont sentis ou ont prétendu être les premiers grimpeurs. Rudolf Theodor Simler, par exemple, initiateur et premier président du SAC, revendique en 1861 « l’honneur d’avoir posé le pied le premier sur le plus haut sommet du Piz Russein ». Plus tard, il s’est retiré à mi-chemin. Seule la biographie de Spescha par Pieth/Hager de 1913 et le premier guide du club SAC de Glaris de 1903 ont mis fin aux discussions.

La pièce retrace l’histoire dramatique des ascensions du Tödi, la controverse entourant la première ascension du Piz Russein, les destins parfois tragiques des protagonistes.

ATTENTION:
Cette représentation théâtrale a lieu à l’Academia Vivian de Medel.

Veranstaltungsort

Responsable de ce contenu : Visit Glarnerland AG.
Ce contenu a été traduit automatiquement.

Guidle Logo

Ce site utilise le contenu de Guidle.