Église Surselva

Katholische Pfarrkirche St. Julitta und Quiricus, Andiast

Das Foto zeigt die Pfarrkirche St. Julitta von Aussen
Das Foto zeigt die Pfarrkirche St. Julitta von Innen

Montrer 3 photos

Das Foto zeigt die Pfarrkirche St. Julitta
L’église paroissiale catholique de St. Julitta et Quiricus est entourée par le cimetière du village dans la partie nord-est du village à l’extérieur de la route du village. Selon un taureau, l’église aurait appartenu au monastère de Pfäfers vers 998. Malheureusement, ce document est un faux. La première mention documentaire date de l’année 1461.

Katholische Pfarrkirche St. Julitta und Quiricus, Andiast

7159 Andiast

Description

Les deux sous-sols de la tour auraient été construits vers l’an 1000, c’est-à-dire au début de l’époque romane. La date la plus ancienne est la tour. Celui-ci est divisé en deux parties et la partie inférieure date du 11ème siècle. L’église de St. Julitta appartenait à la paroisse de St. Leodegar à Waltensburg. Elle s’en sépare le 8 septembre 1526, peu avant que Waltensburg ne se convertisse à la Réforme.

La plus ancienne cloche de la cloche en trois parties a été fondue en 1628. En 1703, l’ancienne église a été construite, mais le tutm est resté. Le 16 juillet 1716, la nouvelle église paroissiale est consacrée par Mgr Ulrich VII. Vers 1770, Anton Sacchi de Disentis livra le premier orgue. Sous la direction de l’architecte Ulrich Coray d’Ilanz, une reconstruction majeure a eu lieu en 1939. La nef a été prolongée de 4 m à l’ouest, une nouvelle galerie a été installée et le vestibule ouvert a été ajouté. Une restauration du maître-autel a eu lieu en 1940. L’ancien retable a été remplacé par une peinture votive de 1731. Le chœur fait face au nord-est. Il est rétracté, fermé sur trois côtés. Lors de la rénovation de 1939, le navire a été prolongé vers l’ouest de 4 m. Le long des murs latéraux du chœur se dressent les simples stalles du chœur de 1707. Sur l’apendium en bois marbré se trouve la figure semi-plastique de Sainte Julitta avec son fils Quiricus, encadrée de feuilles d’acanthe de couleur or et de fleurs rouges. En dehors des colonnes et au-dessus du toit du segment, il y a divers statuts: en dessous un saint roi et un martyr, au-dessus des saintes femmes Verena von Zurzach et Ursula, saint Joseph avec l’enfant Jésus et au-dessus un saint apôtre. Le retable est une peinture votive avec sainte Julitta avec son fils Quiricus de 1731. De chaque côté se trouvent trois scènes du martyre des deux. Dans la partie inférieure du retable, le fondateur, l’enseigne Johann Paulus von Weckherr, est représenté devant un autel, ainsi que les deux saints Jean-Baptiste et Paul, le saint patron du fondateur. Dans la niche entre deux colonnes tournantes se dresse la statue de la Mère de Dieu Marie, représentée comme la Reine du Rosaire avec l’Enfant Jésus dans ses bras. Sur le toit se trouvent les figures de saint Christophe, flanqués des patrons du monastère de Disentis, saint Placide et Sigisbert. Dans la niche de cet autel, qui est bordé de tissu rouge, se dresse une statue du Sacré-Cœur de Jésus du 20ème siècle. Dans la verrière, vous pouvez voir la figure de Saint-Sébastien au sommet et les figures de Pierre et Paul à ses côtés. Certaines de ces figures proviennent de l’ancien autel ailé gothique, qui était encore mentionné en 1643. Sur les murs de l’église sont accrochés 14 chemins de croix dans des cadres en or, signés par Johann Mathias Jehly en 1796. Sur le puits de brique de la tour se trouve une salle de cloche charpentée. Les 3 cloches sont suspendues sur deux étages et sont entraînées électriquement.

(Texte saisi par: Regiun Surselva)

Carte

Responsable de ce contenu: Surselva Tourismus AG.
Ce contenu a été traduit automatiquement.

Outdooractive Logo

Ce site web utilise la technologie et le contenu de la plateforme Outdooractive.