Architecture Valposchiavo

Via dei Palazzi (Station 2 Rundgang Hildesheimer)

Via dei Palazzi, Poschiavo
Une imposante série de bâtiments majestueux de la 2ème moitié du 19ème siècle bordent le centre historique du village de Poschiavo au sud. Les constructeurs de ces résidences étaient des émigrants de retour, pour la plupart protestants, qui s’étaient enrichis en tant que confiseurs avec des cafés dans les grandes métropoles d’Europe.

Via dei Palazzi (Station 2 Rundgang Hildesheimer)

Description

L’idée de ce nouveau quartier est venue du Podestà de l’époque, Tommaso Lardelli (1818-1908), qui voulait également créer une carte de visite au sud pour Poschiavo. Tommaso Lardelli a chargé l’architecte italien Giovanni Sottovia de la planification.  

Wolfgang Hildesheimer décrit les palais des émigrants de retour en ces termes :

« Surtout, l’émigration vers l’Espagne n’est pas restée sans conséquences architecturales. La première génération de rapatriés, vers 1850, a également construit des palais, qui ont non seulement l’élément espagnol, mais aussi - souvenir de la carrière - l’élément confiserie. Il ne faut donc pas chercher le symbolisme dans la peinture des façades ou leur travail en stuc, que l’on serait souvent séduit par la fantaisie extravagante des détails - non, c’est dans l’architecture le glaçage transporté, la décoration de gâteaux en plein air. En outre, il existe des trompe-l’œil, des fenêtres factices, dont le raccourcissement méticuleux de la perspective ne fonctionne que d’un côté, ce qui les rend naturellement encore plus irréelles de l’autre côté.

Quiconque conclut de cette description que ces maisons sont laides se trompe. Ils sont étranges. Mais les proportions sont « justes ». Ce sont des objectifs de vie réalisés avec amour, mais contrairement à la maison de peuplement, le rêve réalisé et standardisé - Alpdruck - de vos propres quatre murs et de votre propre toit au-dessus de votre tête, ce sont des rêves matériels, strictement individuels de nombreux murs et de plusieurs toits au-dessus des têtes d’une famille souvent grande, maintenant presque éteinte ou largement dispersée.

Source: Expérience de l’inattendu, dans Merian 14/8, 1961.

Carte

Responsable de ce contenu: Valposchiavo Turismo.
Ce contenu a été traduit automatiquement.

Outdooractive Logo

Ce site web utilise la technologie et le contenu de la plateforme Outdooractive.