Passerelle Disentis Sedrun

Brücke Russeiner Tobel, Sumvitg

Das Foto zeigt die Brücke vom Zug und Autoverkehr
Das Foto zeigt die Brücke für den Strassenverkehr

Montrer 4 photos

Das Foto zeigt die Brücke Russeiner Tobel
Le 9 janvier 1857, le Petit Conseil du canton des Grisons décida de construire un pont entre les communes de Disentis et de Sumvitg dans le cadre de l’extension de l’Oberländerstrasse dans la Surselva au-dessus des gorges de Russeiner. Le maître charpentier Johann Feller d’Ilanz était le maître d’œuvre.

Description

Le RusseinerBrücke a été l’un des premiers ponts en Suisse à être construit selon le système de William Howe. Elle est placée sous la protection du canton des Grisons. Le bois – 450 rondins pour le pont et 400 autres pour l’échafaudage – a été fourni par les deux communautés impliquées. Les coûts du bois et des transports s’élevaient à 18 900 francs, la construction elle-même coûtait 21 900 francs. Le 10 novembre 1857, le pont est inauguré. Après 1938, la circulation a été déviée sur le pont en béton nouvellement construit et l’ancienne structure en bois menaçait de se désintégrer. Des écoliers des environs ont collecté des fonds pour les sauver en allant de maison en maison et en récitant un poème du prêtre Disentis Giusep Durschei. Cet engagement a incité les résidents à fonder l’association « Pro Punt Russein ». Avec le soutien de la Confédération et du canton des Grisons, les fonds nécessaires à la réhabilitation du pont ont été obtenus. En 1981, le pont a été rénové. En 1937, la construction d’un nouveau pont a commencé, car l’ancien pont en bois n’a été approuvé que pour les véhicules pesant jusqu’à 5 tonnes, même après une sous-tension en 1914.

Carte

Responsable de ce contenu: Surselva Tourismus AG.
Ce contenu a été traduit automatiquement.

Outdooractive Logo

Ce site web utilise la technologie et le contenu de la plateforme Outdooractive.